Othe Nature Sauvage

18 septembre 2014

Chenille du Sphinx du troène

Hier après-midi, une collègue cherche à me voir, je me demande pourquoi et dès que j'ai eu l'occasion je lui ai rendu visite.

Une belle surprise m'attendait car le midi en rentrant elle a trouvé une grosse chenille verte et elle a décidé de me la ramener.

Après le travail, aussitôt rentré j'installe un mini studio avec fond noir pour tenter quelques clichés.

Plusieurs essais et une seule photo restera de cette séance en intérieur avec cette chenille de Sphinx du troène

Sphynx du troène a (chenille)

Finalement, j'ai fini par faire des clichés à l'extérieur alors que l'orage arrivait et que le ciel était noir, très noir.

J'ai positionné la chenille et son support sur la table de jardin, devant un Prunus cerasifera et là encore, un seul cliché me plaira.

Sphynx du troène b (chenille)

Ah j'oubliais, j'ai nommée cette chenille Annabelle (le prénom de ma collègue) le temps de la séance... :-)

Stéphane

Posté par Othe Nature à 17:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


16 septembre 2014

Portraits animaliers

Bientôt la Nature sera à partager avec les chasseurs, ce qui pour moi signifie pas de sortie.

Pas envie de me prendre une balle égarée, pas envie de croiser ces gens pratiquant leur loisir et de toutes façons, les animaux vont être traqués et extrèmement méfiants, il faudra s'occuper autrement.

Il y a quelques années je m'étais lancé dans les portraits humains, ce qui ne m'intéresse vraiment plus pour diverses raisons, d'ailleurs la photographie en général ne me tente plus beaucoup et je me suis dirigé vers la vidéo.

J'étais à deux doigts de revendre le matériel d'éclairage de studio mais ma femme ayant goûté un peu aux portraits avec des animaux et étant intéressée pour recommencer, c'est donc dans cette nouvelle aventure que le matériel et moi-même allons s'embarquer pour la suivre.

Pour ma part, je ne serais que l'assistant éclairage si besoin, la photographe ce sera ma femme.

Dimanche dernier, elle testa à nouveau cette discipline après de longs mois et cette séance fut extra, le chien était adorable bien que âgé de seulement 1 an et encore très joueur mais sa maîtresse a su le diriger comme il fallait.

Voici un exemple de la série.

15214172866_2412d4aa7c_z

Ce cliché est juste magnifique et vous pouvez en voir d'autres sur la galerie Flickr de ma femme, c'est ICI

Je pense qu'une belle aventure commence alors si vous êtes de la région et qu'un tel souvenir de votre fidèle compagnon vous intéresse, contactez là pour en discuter.

Stéphane

Posté par Othe Nature à 19:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 septembre 2014

Extraits de vidéos.

Depuis peu, je privilégie la vidéo à la photo de Nature, je passe pas mal de temps sur le terrain et remplis mon disque dur.

Profitant de la météo encore clémente et du libre accès à la Nature avant que les chasseurs n'envahissent les lieux, je remets à plus tard le moment des montages vidéo.

Afin de partager un peu quand même, je propose donc de temps en temps de courts extraits sur ce site.

Même si l'arrivée de l'hiver ne me réjouit pas plus que cela, j'ai hâte d'avoir l'occasion de prendre du temps afin de me lancer dans les montages.

Il faut du temps, un matériel qui suit etc... Je pense avoir quelques déconvenues comme bien souvent mais c'est aussi cela les joies de se lancer dans "l'inconnu".

J'espère pouvoir présenter un montage style court métrage traitant d'un sujet particulier à la sortie de l'hiver.

En attendant, je continuerais à partager de temps à autres de courtes séquences.

Stéphane

Couv ipernity

Posté par Othe Nature à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Les aléas de la photographie animalière

Après la rencontre d'une trentaine, voir une quarantaine de Sangliers vendredi soir, je décide de retourner sur le spot avec un pote photographe.

Arrivés sur place, je propose un emplacement plutôt "stratégique" vu le matos du pote (un 300mm) et vu l'endroit où les Sangliers étaient sorti la veille.

Moi, je me suis mis légèrement en retrait pouvant cadrer les Sangliers ainsi que Gilles sur un seul plan et du coup, je couvrais deux angles de vue.

Après une bonne heure d'affût, 2 chevreuils et 1 Sangliers sont sortis mais malheureusement dans le chemin se trouvant légèrement en retrait et perpendiculaire à Gilles.

Les animaux étant assez loin, j'ai juste filmer pour immortaliser "l'interactivté" du Sanglier et des 2 Chevreuils.

Un moment vraiment sympa à observer.

Stéphane

Couv ipernity

Posté par Othe Nature à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 septembre 2014

Harde de Sangliers

Au mois de juin 2013, je croisais enfin les Sangliers à une heure "raisonnable" pour les photographier, il était 22h (article ici.) et ce fut la seule fois sur ce spot et ce malgré plusieurs affûts.

Au mois d'août 2013, alors que je sortais le D600 pour la première fois en animalier, mère Nature m'offrait des Marcassins (article ici) et j'aurais l'occasion de les croiser à deux ou trois reprises avant l'ouverture de la chasse.

Depuis que j'ai la caméra, j'ai beaucoup cherché à croiser le chemin des Sangliers, beaucoup de repérages mais malheureusement au moment des affûts, aucun d'entre eux n'est venu à ma rencontre.

Hier en fin d'après-midi, avec ma femme, nous décidons de faire un tour en forêt dans le but de profiter du soleil et de l'ambiance des sous-bois.

Comme il m'est difficile de sortir sans la caméra, je prends donc le sac à dos contenant cette dernière ainsi que le filet de camouflage et le trépied.

Au bout d'environ 1h de marche, nous sommes sur le retour et empruntons un chemin que nous savons très fréquenté par les Sangliers, même si nous n'avons jamais eu la chance de les croiser, les traces de leurs passages en témoignent et pour la première fois, nous entendons les Sangliers grogner au loin.

Nous restons quelques instants sur place, les grognements sont toujours audibles et restent éloignés, nous décidons d'avancer pour éventuellement provoquer une rencontre.

Nous prenons un chemin perpendiculaire au nôtre pour longer la partie dans laquelle nous entendons les Sangliers depuis un moment, au bout de quelques dizaines de mètres, les grognements se font plus présents et plus forts, sans aucun doute, nous nous rapprochons.

Les grognements ne nous sont pas déstinés, c'est une histoire de hiérarchie car les Marcasins y répondent systématiquement.

Nous restons de nouveau sur place et puis nous prenons conscience que la harde remonte vers le chemin dans lequel nous étions avant, nous ne bougeons plus, espérant que certains décideront de sortir devant nous mais ils ne feront que passer derrière cette épaisse barrière d'arbres mais à seulement quelques mètres de nous et c'est assez impressionnant d'entendre sans voir.

Nous décidons ensuite de les suivre, de remonter sur l'autre chemin en espérant vraiment la rencontre et ce sera le cas. Nous passerons 15mn à observer un bon nombre d'individus de toutes tailles.

Un moment de bonheur total... Enfin les voir, les entendre et pouvoir les filmer... Mère Nature fut très généreuse.

Voici un court extrait pour illustrer cet article

Je pense aller de nouveau tenter ma chance ce soir et demain soir afin de profiter du week-end au maximum.

Stéphane

Couv ipernity

Posté par Othe Nature à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



31 août 2014

Charly Heidet - Photographe

Si vous suivez ce blog, vous savez que ma femme et moi allons souvent en Sologne et que nous y sommes accueilli pas Séverine et Charly.

Charly est photographe, principalement animalier mais il fait de tout également, rendez-vous sur son site pour voir: Sologne Sauvage

Il a l'occasion de faire quelques expositions, dont ce week-end à Gueugnon pour les rencontres photo nature de Gueugnon et il m'a demandé de faire une petite vidéo le mettant en scène pour la diffuser sur son stand.

Il y a malheureusement pas mal de plans que nous n'avons pu réaliser mais au final, cela reste un petit montage sympathique et sur son expo elle fait son petit effet.

Du coup, ça donne envie de recommencer en travaillant encore plus les cadrages etc... A suivre

Stéphane

Couv ipernity

Posté par Othe Nature à 09:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 août 2014

Sortie photo de dernière minute.

Il faut parfois forcer les choses... Alors que depuis le matin, j'étais comme cloué à la maison par un terrible mal de crâne, je profiterais d'un léger mieux pour accompagner l'ami Gilles en sortie photo et j'en serais récompensé.

En arrivant sur place, à l'endroit même où je devais garer la voiture, un Chevreuil mangeait tranquillement, l'arrivée de la voiture ne l'aura pas effrayé et nous passerons 5mn à le regarder avant qu'il décide de retourner dans la forêt.

Voiture garée, sac à dos en place, matériel en main, nous avançons dans la forêt et à peine 10mn plus tard une Chevrette sort en lisière, je profite de la magnifique lumière pour filmer quelques instants et puis nous repartons en forêt.

50 mètres plus loin, nous empruntons un chemin en sous-bois, nous plaçant dans une véritable zone d'ombre alors qu'à la sortie le jour éclaire parfaitement une prairie en jachère. Une silhouette vient casser ce halo lumineux, il s'agit d'un Chevreuil. Je positionne la caméra et filme Gilles qui photographie tout en approchant au fur et à mesure. Même si le Chevreuil sent bien qu'il y a quelque chose d'étrange, il ne peut nous voir, vu que nous sommes dans l'ombre et le vent étant avec nous, nous sommes bel et bien en conditions favorables.

L'approche durera un bon moment et puis, effrayé par un autre Chevreuil, le nôtre partira nous laissant accès au reste de la forêt. La nuit tombe assez vite, on y voit plus rien, demi-tour et retour à la voiture.

Voici une petite vidéo de quelques minutes résumant la sortie.

Maintenant, filmer la Nature est vraiment plus intéressant pour moi que de la photographier, malheureusement, le partage est moins fréquent car il faut passer par le montage des séquences. Cet hiver je m'appliquerais pour faire des montages plus longs et plus ciblés mais pour l'instant, je me contente d'en partager des petits afin de réserver mon temps à la Nature et pas à l'ordinateur.

Stéphane

Couv ipernity

Posté par Othe Nature à 19:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 août 2014

Mante religieuse - Mantis religiosa

La Mante religieuse (Mantis religiosa) est une espèce d'insecte de la famille des Mantidae originaire d'Afrique et introduite sur toute la zone méditerranéenne et en Asie et en Amérique du nord.

_STE5610mâle de Mantis religiosa

_STE5611mâle de Mantis religiosa

_STE5666femelle de Mantis religiosa

En Europe, la mante religieuse devenue adulte s'accouple d'août à octobre. Le mâle, comme tout animal s'approchant d'une mante, se fait parfois dévorer pendant ou après la copulation. Plusieurs accouplements peuvent avoir lieu, mais un seul est nécessaire pour la fécondation. Même après avoir eu la tête coupée, le mâle continue à copuler et transmettre ses spermatozoïdes. Contrairement à une idée reçue, le cannibalisme lors de l'accouplement n'est cependant pas essentiel pour que la femelle dispose des ressources protéïques nécessaires pour porter les œufs ; reste qu'il est quasiment systématique en vivarium. Certains y voient une forme de cannibalisme tandis que d'autres, d'un avis anthropomorphique, préfèrent y voir une forme d'abnégation.

En septembre, octobre ou novembre, la femelle pond 200 à 300 œufs. Elle dépose une soie blanche, proche de la mousse de polyuréthane, sur un support comme une tige forte, une pierre ou un mur. Émise sous une forme blanche et crémeuse, cette soie est brassée et agencée par les valves génitales et prend la forme d'une structure en lamelles. Une fois durcie et brunie par oxydation, elle protège les œufs jusqu'au printemps. Cette structure s'appelle l'oothèque. Plusieurs oothèques peuvent être déposées par la même femelle et parfois une seconde ponte peut suivre, relativement rapidement, mais les oothèques bien conformées et "garnies", sont en principe peu fréquentes. En captivité, une femelle non fécondée peut déposer une (ou plusieurs) oothèque(s) stérile(s). Les œufs sont jaunes, très allongés, et régulièrement disposés au fur et à mesure de l'élaboration de l'oothèque. Ils n'occupent que la partie centrale, et sont logés dans des cellules très étroitement accolées qui forment une sorte de noyau dense et résistant. Le reste de l'oothèque est essentiellement lamellaire, très aéré, nettement moins rigide.

Au printemps (mai, juin) une centaine de larves émergent de l'oothèque. Chacune d'entre elles est confinée dans une très fine membrane, et après s'en être libérée (opération considérée comme une première mue), elle ressemblera en tous points à l'adulte. Celles-ci sont par ailleurs des proies faciles. Une araignée, des fourmis, des lézards ou même des oiseaux peuvent ainsi attaquer les nouveau-nés dès l'éclosion. Après six métamorphoses successives, l'insecte adulte porte des ailes, absentes jusque-là et la femelle est fécondable.

Source des informations: Wikipédia

_STE5759femelle de Mantis religiosa

Vous pourrez trouver un cliché plus "artistique" sur ma galerie 500px

Suite à cet article, une personne qui réserve quelques mètres carrés de son jardin au Mantis religiosa et qui étudie leur comportement, m'a fait parvenir quelques précisions, que je vous livre aussitôt:

"On peut très bien élever des Mantes religieuses sans avoir de cannibalisme tout dépend de la taille de ton terrarium et la quantité de nourriture que tu leur apporte.... Si les conditions sont bonnes, on peut même faire de l'élevage collectif.

Ensuite dans la nature, le cannibalisme concerne aussi les femelles qui peuvent se manger entre elles comme l'an passé quand j'avais vu ma femelle verte manger la femelle marron qui avait pondut la veille.

Pour le cannibalisme sexuel, il depend avant tout de l'aggressivité de l'espèce, certaines Mantes étant plus "sociales" on va dire.

Le mâle peut aussi analyser la femelle, posture, comportement general et si elle vient de manger ou non... L'an dernier j'ai vu un mâle attendre 4h, que la femelle finisse de manger un Bourdon, avant de lui sauter dessus.

Pour le cannibalisme entre mâles, je n'ai jamais vu, ils préfèrent souvent la fuite, ils sont beaucoup plus mobiles et peuvent voler plus facilement qu'une femelle pleine"

Merci à Sébastien pour ces précisions.

Je vous rappelle qu'il est possible de me joindre à cette adresse mail observations(at)othenature.com

Stéphane

Posté par Othe Nature à 09:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 août 2014

La tétée

Quelques jours en Sologne, que je raconterais prochainement dans un article, et ce fut l'occasion de profiter de la Nature et de ses hôtes, que ce soit en billebaude ou en affût.

Lors d'un affût justement, je m'étais positionné dans une rangée d'arbustes, malgré un angle de vue limité sur la plaine devant moi j'avais de quoi voir venir les Cerfs, Biches et Faons qui fréquentent les lieux.

Au bout d'1h30, une Biche apparaît avec son Faon et d'autres suivront ainsi que de jeunes Cerfs.

Au bout d'un moment, un cri se fait entendre, je me tourne alors vers mon accompagnateur Charly qui connaît parfaitement les lieux et ses secrets pour avoir une réponse et il me dit "C'est le Faon qui appelle sa mère, soit il a peur soit il a faim", l'instant de finir sa phrase et la scène se déroule, bien à l'opposé de mon angle de vision, mais en forçant un peu, j'arrive à cadrer au milieu du feuillage et profiter de cette scène magique, le Faon qui tète.

Ce fut un merveilleux cadeau de dame Nature et au final, ce cadrage donne un côté encore plus "intime" à la scène (je me console comme je peux).

Stéphane

Couv ipernity

Posté par Othe Nature à 13:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

12 août 2014

Journée Nature

Les vacances sont là mais entre la météo et les diverses petites choses à faire à la maison, les sorties sont pratiquement rares mais hier, toutes les conditions étaient là pour en profiter alors dès 9h30 nous étions en forêt.

6 heures de pleine Nature rythmées par la marche, les pauses et les observations, 6 heures de bonheur tout simplement.

De plus en plus, la caméra reste dans le sac, je me contente de la longue-vue et du petit Nikon AW110 pour photographier les indices ou certaines rencontres comme ce Campagnol commun (je suppose) qui malheureusement était mal en point.

Complètement déboussolé, il errait et n'était plus très vif.

DSCN1846

Autre observation, ce Lucane cerf-volant mort.

DSCN1888

DSCN1890

DSCN1893

DSCN1897

Nous avons pu explorer de nouveaux endroits dans cette forêt que nous fréquentons pourtant régulièrement et c'est ainsi que nous avons découvert un aménagement spécial pour les Sangliers.

DSCN1878

DSCN1874

DSCN1876

DSCN1873

DSCN1877

La souille est très clairement aménagée par l'homme et ensuite les Sangliers façonnent l'environnement à leur convenance, comme ces arbres ou ces tas de terre qui leurs servent de grattoirs afin de se débarrasser de la boue et des parasites.

9h30-15h30 en forêt, ensuite un petit passage à la maison pour le repas et nous préparons directement le matériel pour partir à l'affût dans l'heure suivante.

Premier affût pour ma femme, nous allons où je filme souvent les Chevreuils car je connais leurs habitudes (horaires et lieux de sortie) mais hier, le vent assez important allait nous compliquer la vie.

En effet, les animaux changent de comportement quand le vent est un peu plus soutenu et changeant:

1) Le vent peut leur faire parvenir nos odeurs ou d'autres odeurs plus facilement.

2) Leur odorat est troublé et ne pouvant repérer avec exactitude un éventuel danger, ils sont plus méfiants.

Elle aura donc passé 3h30 dans la chaise affût pour apercevoir un Faon pendant 5mn parce qu'au moment où il est sortit, des promeneurs sont passés en VTT, le faisant fuir. Vraiment pas de chance.

DSCN1905

La nuit tombante, nous reprenons la route pour rentrer et sur une dizaine de km, nous verrons 14 Chevreuils, 2 Renards (dont 1 que nous regarderons chasser pendant un bon moment) et  ce qui ressemblait à une Chouette hulotte.

Réveil à 8h30, en forêt à 9h30, retour maison à 15h30 pour repartir à 16h30 et rentrer à 22h... Voilà ma vision d'une excellente journée.

Pour le Campagnol, j'ai trouvé un article sur un site spécialisé sur les rats. Il est évoqué la porphyrine.

"Les rats sécrètent ce liquide rouge naturellement en grande quantité en cas de stress ou de maladie par exemple. "Votre rat a du "sang" autour de la truffe et/ou des yeux? Ce n'est pas du sang, mais de la porphyrine, des sécrétions de la glande de Harder. Ce n'est pas dangereux pour le rat, étant donné que c'est un composant normal de son corps, qui lubrifie ses yeux.
Bien que ce ne soit pas dangereux, ce n'est pas toujours un très bon signe. En faible quantité, c'est absolument anodin: votre rat n'a pas encore eu le temps de faire sa toilette, mais il se nettoiera très prochainement et il n'y aura plus de trace. Si par contre l'animal a constamment ces sécrétions autour de la truffe ou des yeux, ça signifie que quelque chose ne tourne pas rond. Il y a en effet surproduction de porphyrine quand l'animal est stressé ou malade (notamment s'il souffre d'un problème respiratoire) ou, plus généralement, affaibli."

La cause de la perte de l'oeil n'est pas facile à déterminer bien évidemment.

Stéphane

Posté par Othe Nature à 12:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,



Fin »