Othe Nature Sauvage

31 mai 2016

Repérage orchidées

Comme indiqué dans un précédent article, nous avons trouvé une Ophrys araignée, assez rare dans la région.

Et en allant en repérage pour trouver cette fleur, nous avons également fait quelques observations sympathiques.

Voici déjà les Orchidées

_DSC2818

 Ophrys araignée (Nikon1 J3)

_DSC2828

 Orchis pyramidal (Nikon1 j3)

_DSC2833

_DSC2834

Orchis anthropophora (Nikon1 J3)

Une découverte moins sympathique, comme ce que je suppose être un mirador fabrication maison, entièrement en palettes.

Le but premier de cet objet me répugne et malgré une sorte d'éthique personelle de ne pas utiliser de telles constructions, j'avoue avoir maintenant envie de les utiliser justement pour montrer les beautés de la Nature afin qu'ils servent à autre chose qu'à la barbarie.

_DSC2832

D'autres observations bien plus plaisantes maintenant.

Ce superbe papillon, le M noir ou le Mi

_DSC2825

_DSC2826

_DSC2827

M noir (Nikon1 J3)

Ou encore cette mue de Cigale des montagnes (identification surtout selon la répartition de cette espèce). J'ai déjà eu l'occasion d'en trouver une l'année dernière mais malheureusement, les Cigales restent invisibles

_DSC2836

Mue de Cigale des montagnes (Nikon1 J3)

Et puis cette observation géniale du repas d'un Frelon Européen même si la photo est floue.

En effet, un Frelon qui chassait est allé se réfugier au milieu des branchages pour faire son repas.

Entre ombre, lumière, feuilles et branches, la MAP auto fut faîte au mauvais endroit mais il est possible de distinguer la position particulière du Frelon, suspendu par les pattes arrière avec la tête en bas. Pour moi cela reste une observation magnifique.

_DSC2844

Frelon Européen dégustant un Cercope sanguin (Nikon1 J3)

Encore une belle après-midi dans la Nature à observer, découvrir et apprécier.

Stéphane

Posté par Othe Nature à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


30 mai 2016

Suivre les publications de ce site

Bonjour,

Vous qui passez ici, par hasard ou par habitude, savez-vous qu'il est possible d'être averti des publications de ce site directement par mail ?

Dans la colonne de gauche, vous retrouverez un petit encadré nommé "Newsletter" situé juste en dessous de la photo de profil.

Il suffit d'indiquer votre adresse mail et à chaque nouvel article, vous recevrez un mail pour vous prévenir.

Simple & pratique... Alors n'hésitez pas.

Merci de ne pas masquer votre adresse mail afin de rester invisible sinon je vous supprimerais automatiquement de la newsletter.

Merci de votre compréhension.

_DSC9306 jimdo

 

Posté par Othe Nature à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 mai 2016

L'Ophrys araignée

Au cours d'une de nos nombreuses recherches de nouvelles espèces (à trouver et non existante) ma femme a eu la chance de trouver des pieds d'Ophrys araignée il y a deux semaines.

En y retournant hier, nous n'avons pu en retrouver qu'un seul malheureusement. 

Cette plante est dans la liste rouge des espèces menacées dans la région, selon certains articles en tout cas, et d'après Wikipédia elle serait classée "LC" c'est à dire à préoccupation mineure.

Apparemment peu présente dans notre secteur malgré sa répartition connue dans presque toute la France.

L'information sur sa rareté dans l'Aube est à confirmer car je n'ai rien trouver de concret dans mes recherches sur le net. 

Si vous avez des informations sur le sujet n'hésitez pas à laisser un commentaire.

_DSC2818

_DSC2821

Ophrys araignée (Nikon1 J3)

Il faut la voir au milieu de toutes ces herbes plus ou moins hautes. En effet elle se trouve en prairie non loin des Orchis pyramidal

_DSC2828

Orchis pyramidal (Nikon1 J3)

PS: Après de nouvelles recherches, il s'avère que l'Oprys araignée n'est pas sur la liste rouge des espèces menacées mais sa répartition dans notre département de l'Aube (10), ainsi que dans les départements limitrophes, est effectivement assez rare

Stéphane

28 mai 2016

Sortie Ascalaphes

Avec 3 semaines de retard par rapport à l'année dernière, ils sont enfin là... Depuis que nous avons découvert la présence de ces insectes dans la région, nous attendons cette période avec impatience.

L'année dernière fut une année très calme niveau présence. Sur nos deux spots, nous n'avions compté seulement 5 individus et pour le moment, nous n'avons visité qu'un seul spot et compté 3 individus.

Cette sortie fut aussi l'occasion de tester le 300 f/4 sur le D3 mais aussi le grand angle en photo nature.

_DSC1328

Ascalaphe soufré (Nikon D3 et Nikon 18-35mm)

_DSC2775

Ascalaphe soufré (Nikon1 J3)

Après quelques photos "naturalistes" j'ai quand même tenté quelques photos un peu plus artistiques. 

La chance fut avec moi d'ailleurs en m'offrant un duo d'Ascalpahes sur la même tige.

_DSC1308-Modifier

Ascalaphes soufrés (Nikon D3 et Nikon 300mm f/4)

Je ferais aussi une tentative sur une Coccinelle à 7 points

_DSC1352-Modifier

Coccinelle à 7 points (Nikon D3 et Nikon 105mm f/2.8)

Pendant que je faisais les photos d'insectes, j'entendais le Coucou gris chanter non loin de là, je levais donc la tête de temps en temps quand le chant me semblait plus proche et mère Nature m'en a récompensé en me laissant l'observer quelques secondes et surtout en me permettant deux clichés... Des clichés d'observation certes mais je suis super heureux. 

Premier cliché, il vient juste de se poser et sur le second il s'envole déjà.

_DSC1377

_DSC1378

Coucou gris (Nikon D3 et 300mm f/4)

En regagnant la voiture, un Chevreuil était tranquillement en train de manger... Un peu loin mais c'était jouable quand même. Malheureusement, je me suis fait repérer en l'approchant et sa fuite fut immédiate

_DSC1426

Chevreuil (Nikon D3 et Nikon 300mm f/4)

J'ai gardé l'appareil sur les genoux le temps du trajet retour et j'ai ainsi pu immortaliser nos rencontres furtives avec les Lièvres

_DSC1476

_DSC1479

Lièvres (Nikon D3 et Nikon 300mm f/4)

Les clichés du Chevreuil et des Lièvres sont réalisés avec le mode A (semi auto) du D3... Mode que je n'utilise jamais habituellement sur les autres boîtiers car je trouve que les résultats sont trop éloignés de la réalité. 

Les quelques essais de ce mode sur le D3 ont l'air prometteurs... A suivre donc.

Stéphane

27 mai 2016

week-end imprévu

Le genre de nouvelle qui fait super plaisir... Se rendre compte qu'il reste des jours de congés à poser et être en week-end dès le mercredi 16h.

J'ai donc laissé le réveil sonner comme d'habitude, c'est à dire 5h du matin, afin de voir la météo en live et de tenter une sortie en forêt.

Debout à l'heure mais le temps de me préparer tranquillement, la pluie était arrivée. N'ayant pas vu ce genre de prévisions la veille, je cherche un site ou une application permettant de voir les radars de précipitations en temps réel pour savoir si je retourne me coucher ou si j'attends que cela passe.

J'ai finalement trouvé le site et l'application "météox" qui offrent ces services gratuitement et plutôt fiables on dirait. En effet, d'après leurs données, il me suffisait d'attendre 8h15 - 8h30 pour que la pluie cesse et que le soleil revienne... Et ce fut exactement le cas.

Depuis jeudi matin j'ai donc l'application sur le téléphone et j'en suis satisfait...

Bref... Jeudi matin donc, direction la forêt pour une sortie d'observation avant tout.

Dans le sac à dos, la panoplie habituelle au cas où, c'est à dire: caméra + trépied, enregistreur numérique Zoom H1 + micro externe, les jumelles autour du cou et en avant.

La pluie laissa place à une superbe météo pour mon plus grand plaisir et dès le début de la balade, j'ai commencé les pauses pour enregistrer les sons de la forêt et de ses hôtes.

La terre humide suite aux pluies des derniers jours offre de magnifiques empreintes et c'est toujours un plaisir de relever les traces de la vie animale.

_DSC2784 

Blaireau

_DSC2786

Blaireau & Sanglier

_DSC2806

Blaireau (double empreintes)

_DSC2807

_DSC2808

Il y a les empreintes mais aussi les excréments qui en disent long sur la fréquentation des lieux... Comme cette laissée toute fraîche d'une Martre des pins

_DSC2792

Une balade de 3h en forêt à relever des indices de présence animale avec une météo super agréable, c'est juste le top.

Pas d'observation de mammifère par contre, j'aurais juste pu observer le magnifique travail des bousiers nettoyant la forêt d'un excrément.

_DSC2814

J'ai même assisté à un moment particulier (à voir au début de la vidéo qui suit) que je ne saurais exactement identifier malheureusement. Soit c'était un accouplement, soit c'était une ponte.

J'espère que je pourrais avoir la réponse à l'occasion d'ailleurs.

La vidéo est un peu longue mais le travail effectué par ces petits êtres de la forêt est tellement remarquable et utile que l'on peut s'attarder quelques instants dessus.

Une matinée en forêt pour se ressourcer comme d'habitude

Stéphane